Ne cherchez pas de secrets imaginaires dans la cathédrale Saint-Basile

Posté par vilistias le 12 juillet 2011

Dossier: L’église de Basile-le-Bienheureux à 450 ans

1 / 3

La cathédrale Basile-le-Bienheureux La cathédrale Basile-le-Bienheureux La cathédrale Basile-le-Bienheureux

La cathédrale Basile-le-Bienheureux

© RIA Novosti. Grigoriy Sysoev

La cathédrale Basile-le-Bienheureux

© RIA Novosti. Grigoriy Sysoev

La cathédrale Basile-le-Bienheureux

© RIA Novosti. Grigoriy Sysoev

10:50 12/07/2011

Interview accordée par Tatiana Saratcheva

Sur le même sujet

Le 12 juillet 2011 marquera le 450e anniversaire de la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge (la cathédrale Basile-le-Bienheureux ou Saint-Basile), symbole de Moscou et de la Russie. Dans une interview accordée à RIA Novosti, Tatiana Saratcheva, directrice du musée de la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge, explique pourquoi cette date est considérée comme l’anniversaire de la cathédrale et parle de la préparation de la célébration, ainsi que des légendes et des mystères du plus célèbre temple de Russie.

C’est une année anniversaire pour le musée de la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge (l’église Basile-le-Bienheureux). Comment vous préparez-vous à la célébration?

La célébration de cette date anniversaire a commencé dès la fin de l’année 2010. En novembre a été ouverte l’exposition L’Or de la Sacristie dans l’ancienne sacristie de la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge, et cette exposition a été intégrée à la célébration. Nous avons prévus les événements suivants de manière à ce que cet événement dure toute l’année.

Début 2011, la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge a pour la première fois participé au concours des sculptures de glace de Russie 2011. L’étape finale du grand concours, organisé à Mourmansk et à Saint-Pétersbourg, s’est tenue sur le territoire de notre cathédrale. Près des murs de la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge a été érigée une sculpture de glace de l’église telle qu’elle était à la fin du XVIe – début XVIIe siècle comme elle est présentée sur la gravure du célèbre voyageur Adam Olearius. Elle était très différente de la cathédrale actuelle, car elle a été reconstruite ou modifiée à plusieurs reprises.

Deux autres événements importants ont eu lieu organisés en début d’année. Le concours d’essais artistiques des enfants sur la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge, qui a commencé en décembre 2010, et qui s’est terminé le 18 avril dernier pendant la Journée du patrimoine culturel. Un mois plus tard, le 18 mai, nous avons organisé l’événement « Dessiner la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge », à laquelle ont participé aussi bien des enfants que des adultes. Nous prévoyons de présenter les travaux des participants à l’exposition qui s’ouvrira dans la salle située près de la porte de la Résurrection (ou Portes Ivères) du Musée historique d’État de Russie le 12 juillet, pendant la journée culminante de nos célébrations.

Le 12 juillet est une journée particulière pour le musée. Quels événements seront organisés à cette date?

Cette date est considérée comme la date de naissance de notre église: il y a 450 ans la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge a été sanctifiée, ce qui a marqué la fin de sa construction. La date est indiquée dans l’inscription faite sur le tabernacle de l’église centrale de la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge. Il y est écrit: « …la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge a été sanctifiée le jour des apôtres Pierre et Paul… »

Le principal événement du 12 juillet sera, bien sûr, la messe solennelle du matin célébrée par le patriarche de Moscou et de toutes les Russies Cyrille. Ensuite, lors d’une conférence de presse, nous raconterons ce que nous avons fait pour l’anniversaire de la cathédrale. En particulier, la première étape de l’exposition permanente dans la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge sera ouverte et les locaux restaurés des deux églises seront présentés. Dans la même journée sera inaugurée une exposition photo intitulée « la Cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge vue par l’objectif »: photos où l’on verra la cathédrale, mais surtout les détails qu’il est difficile de distinguer en y entrant pour la première fois. Etant donné que notre cathédrale fascine par la variété des peintures, des iconostases, des anciennes icones et des détails architecturaux, souvent nous ne remarquons pas les détails si nombreux de la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge.

De plus, le 12 juillet nous attendons un grand nombre de visiteurs qui seront accueillis par les archers de l’époque d’Ivan le Terrible en annonçant que c’est un jour particulier pour la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge. Le musée sera gratuit et ouvert plus longtemps qu’habituellement, jusqu’à 22h00.

D’autres surprises que nous tairons pour l’instant attendent les visiteurs. Et la fin du travail du musée sera marquée par un grand spectacle musical sur le clocher, par des sons de cloches de la cathédrale joués par les carillonneurs du Kremlin. Ainsi se terminera le programme du 12 juillet, mais cela ne signifie pas que les célébrations de l’anniversaire prendront fin. La prochaine étape de la célébration débutera en octobre.

Le 14 octobre marquera la fête de l’Intercession-de-la-Vierge: l’église centrale et toute la cathédrale ont été nommées en l’honneur de cette fête. Toute une série d’événements sont prévus pour cette période, dont l’événement central sera la conférence scientifique internationale « La cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge dans l’histoire de la Russie. » Lors de l’inauguration solennelle, les volontaires pourront féliciter la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge à l’occasion de son anniversaire, avant tout ce sont, bien sûr, nos collègues. Le 14 octobre également sera inauguré le festival international de chant liturgique, consacré à notre anniversaire. L’inauguration du festival se tiendra dans l’église centrale de la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge, puis il se poursuivra dans le grand hall du Musée historique d’Etat de Russie.

Pour revenir à la question de la date du 12 juillet et aux inscriptions sur le tabernacle de l’église centrale de la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge, connaissait-on-on depuis toujours la signification de cette date?

Pendant longtemps, on a considéré que la construction de la cathédrale a été achevée en 1560, cette date était inscrite dans tous les documents officiels, les monographies et les travaux scientifiques jusqu’au milieu du XXe siècle.

Or, l’inscription sur le tabernacle a été laissée par les architectes au milieu du XVIe siècle. Mais la peinture du tabernacle s’est ternie avec le temps. De plus, l’intérieur de l’église a souffert à plusieurs reprises des incendies dévastateurs aux XVI-XVII siècles. Cette inscription et la peinture du tabernacle ont été restaurées plusieurs fois. Mais, probablement, vers la fin du XVIIIe siècle, cette inscription était tellement endommagée que pendant les travaux de restauration dans les années 1780, l’inscription et toute la fresque du XVIe siècle de l’église de l’Intercession-de-la-Vierge ont été recouvertes d’une couche épaisse de peinture à l’huile. Ainsi, l’inscription a été cachée pendant très longtemps. La seule chose rappelant l’existence de cette inscription était une plaque métallique commémorative réalisée à la fin du XVIIIe siècle et disant que l’impératrice Catherine II de Russie avait alloué une somme très importante pour l’époque, 10.000 roubles, à la rénovation de la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge. Un fragment de l’inscription a été gravé sur cette plaque.

En automne 1957, pendant les travaux de restauration, le nettoyage des couches de peinture à l’huile a commencé dans l’église de l’Intercession-de-la-Vierge. Après les réparations réalisées au XVIIIe siècle, cette couche de peinture a été renouvelée, mais les restaurateurs ont remarqué qu’il existait une fresque très ancienne sous cette couche, et ils voulaient savoir quelle était la taille des dessins d’origine intacts. Et en septembre 1957 ils ont découvert l’inscription, dont tout le monde ignorait l’existence à cette époque. La mise en évidence de l’inscription a demandé plusieurs années, car il n’était possible de travailler que durant la saison chaude. C’est la raison pour laquelle elle a été révélée seulement en 1961, ce qui est également symbolique: l’inscription date de 1561, et a été découverte 400 ans plus tard. C’était probablement la plus grande découverte scientifique faite dans la cathédrale au XXe siècle. Aujourd’hui, on peut voir cette inscription sur le tabernacle de l’église de l’Intercession-de-la-Vierge.

L’interprétation différente de la date de la fin de la construction était notamment due au fait que la cathédrale avait été construite en deux étapes: toutes les églises ont été érigées en 1559, et l’église centrale a été achevée en 1561.

Actuellement, des travaux de restauration sont de nouveau en cours dans la cathédrale. Quand prévoyez-vous de les terminer?

C’est la question préférée de nos visiteurs: « Quand la restauration sera-t-elle terminée? » Et nous répondons que nous serions heureux que la restauration de la cathédrale ne se termine jamais. La nouvelle étape des travaux a débuté en 2001 et se poursuit toujours. Bien sûr, pour la date anniversaire nous avons tout fait pour accomplir un maximum de travail. Notamment, pour le 12 juillet, la restauration de la majorité de nos églises sera achevée. C’est un travail long et minutieux, car il est possible de réaliser la restauration de seulement deux ou trois petits autels par an, pas plus. Par ailleurs, on réalise de grands travaux sur les façades des églises: les peintures sont renouvelées en utilisant de nouveaux matériaux et technologies.

Pendant la restauration actuelle, notre galerie extérieure a retrouvé son aspect architectural originel. Au XIXe siècle, elle a été ornée de fenêtres vitrées avec de nombreux croisillons. Avant cela, la galerie était un déambulatoire ouvert autour de toutes les églises, et lorsqu’elle a été vitrée, la sensation d’ouverture a disparu. Aujourd’hui, nous avons remplacé les anciennes fenêtres par des vitres d’un seul tenant qui créent l’illusion d’une galerie extérieure ouverte. Ainsi, les restaurateurs ont apporté un autre coup de pinceau pour redonner à la cathédrale l’apparence qu’elle avait aux XVI-XVIIe siècles.

L’année dernière, une autre découverte a été faire grâce au travail méticuleux des restaurateurs. Dans les années 1950, sur la voute du porche côté Nord qui donne sur la Place Rouge, le dessin initial n’a pas été restauré, mais recouvert par une couche de peinture grise. Pendant le travail en 2010, la plus ancienne couche du dessin qui datait de la première moitié du XVIIIe siècle a été découverte par les restaurateurs. Aucun autre dessin de la cathédrale n’est similaire à celui-ci: des étoiles dorées sont dispersées sur un fond bleu-ciel. Les étoiles symbolisent la Vierge Marie. Ainsi, toute la voute représente l’Intercession de la Vierge, ce qui est également symbolique étant donné l’appellation de notre cathédrale.

Est-il difficile de maintenir la cathédrale dans un bon état?

Avant tout, la difficulté est due aux efforts des restaurateurs de conserver au maximum les anciennes couches de peinture, les revêtements de sol, et, bien sûr, ce sont des travaux méticuleux qui ne tolèrent pas la précipitation. Cela demande également des matériaux spéciaux, ce qui prend beaucoup de temps. Cette année, pour la première fois les travaux de restauration n’ont pas été suspendus en hiver.

Bien sûr, nous nous réjouissons du grand nombre de visiteurs, mais cela donne aussi du travail supplémentaire: les marches d’escalier s’usent, les peintures et les murs s’abîment. De plus, les concerts régulièrement organisés sur le Vassilevski spousk (à côté de la cathédrale – ndlr) et les défilés militaires causent également un préjudice. Le principal problème de tels événements sont les vibrations des chars et surtout les chasseurs qui volent au-dessus de la cathédrale. Cela provoque de nouvelles fissures dans les murs de la cathédrale. Il est très difficile et coûteux d’entretenir la cathédrale dans un état décent.

Le financement est-il suffisant?

A cet égard, pour l’instant tout se passe bien et nous sommes très reconnaissants envers le ministère de la Culture qui finance la restauration. De plus, une partie des travaux récents a été réalisée grâce au soutien charitable de la compagnie des Chemins de fer russes et le Marché interbancaire des changes de Moscou. D’ailleurs, la compagnie des Chemins de fer russes est le partenaire officiel de nos événements anniversaires.

Quelles nouveautés seront prochainement présentées aux visiteurs?

Nous prévoyons l’installation d’un guide audio accessible à tous. Son coût sera inclus dans le prix du billet d’entrée. Ainsi, il sera possible de visiter l’exposition sans guide. De plus, nous organisons régulièrement des visites de groupe, gratuites également (elles sont également incluses dans le prix du billet), mais il faut pour cela qu’un groupe suffisamment important soit réuni.

En cette année anniversaire, nous espérons mettre en œuvre notre idée de longue date: une excursion spéciale « la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge au son des cloches. ». Beaucoup de visiteurs demandent aujourd’hui s’il est possible de monter sur le clocher. Et en achetant un billet pour cette excursion, ils pourront visiter le clocher et faire sonner les cloches.

Nous travaillons beaucoup avec des enfants, et nous avons l’intention de continuer à le faire. Pendant chaque période de vacances scolaires, nous organisons un programme spécial pour les écoliers. Généralement, le programme inclut un quiz, dont le principal but est d’attirer l’attention des enfants et des parents sur les endroits particuliers de la cathédrale qui passent habituellement inaperçus. Pendant cette période, on ouvre également un atelier « Comment les gens écrivaient dans l’antiquité. » Un scribe expérimenté initie à la technique de l’écriture, avec les matériels et les encres de l’époque d’Ivan le Terrible, et chaque enfant pourra essayer d’écrire, par exemple, son prénom dans le style ancien.

Prévoyez-vous d’élargir le travail du musée hormis les programmes d’excursion?

On élabore un autre grand projet: un jeu interactif « Construisons la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge ensemble. » La coopération avec l’un des studios d’enfants nous a incités à créer ce jeu. Grâce à lui, les enfants construisaient eux-mêmes une maquette de la cathédrale en carton à l’intérieur de l’ancienne cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge pendant les vacances d’automne en 2010. Aujourd’hui, nous voulons l’organiser régulièrement. Pour les enfants, notamment en bas âge, il est difficile de supporter les excursions habituelles dans la cathédrale, et quelle que soit la compétence du guide, il est difficile de retenir l’attention des enfants. Or, pendant un jeu interactif de ce genre, chaque enfant pourra se mettre dans la peau d’un architecte antique. Récemment, notre musée a remporté le prix du concours du fonds de charité de Vladimir Potanine « Un musée qui évolue dans un monde qui évolue », et avec le soutien de ce fonds, dès septembre nous commenceront l’élaboration de ce nouveau service pour enfants au musée.

Pour les adultes, nous prévoyons d’offrir la possibilité de se rendre dans la galerie qui se situe autour de l’église centrale au niveau des coupoles de la cathédrale. La mise en œuvre de cette idée ne dépend pas entièrement de nous, mais si nous y arrivons, les visiteurs pourront voir toute la ville de Moscou à vol d’oiseau.

Chaque lieu ancien a sa légende et son histoire que la plupart pourrait ignorer. La cathédrale Saint-Basile (cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge) est-elle riche de telles histoires?

Toutes les légendes sur la cathédrale sont bien connues et engendrent un grand nombre d’autres suppositions. Par exemple, la légende des caves de la cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge. Nous devons expliquer que la cathédrale a été érigée sur le sol et qu’il n’existe aucune cave sous le musée. C’est la raison pour laquelle il est inutile de chercher ici la bibliothèque d’Ivan le Terrible. On demande s’il est vrai que le trésor des Tsars était gardé ici, car, dans le soubassement se trouvent des niches avec des cachettes, et des trésors y étaient effectivement gardés. Et bien que certains documents indiquent qu’à une certaine époque le trésor des Tsars y était gardé, le fait qu’Ivan le Terrible garde son trésor en dehors du Kremlin n’est pas très logique.

Le véritable mystère se cache dans le travail des anciens artisans. En examinant nos coupoles, qui sont devenues la carte de visite de Moscou, elles semblent être entières de loin, mais de près on peut voir que les revêtements sont constitués de plusieurs éléments fabriqués avec des outils spéciaux et assemblés entre eux. Et la plus grande légende de notre cathédrale, ce sont ses peintures interminables qui vont du milieu du XVIe siècle jusqu’au début du XXe siècle. Elles sont si variées qu’on pourrait étudier l’histoire de l’art de quatre siècles.

Dans la cathédrale, il existe des choses uniques pour le XVIe siècle. Par exemple, les plafonds en caisson de la galerie Ouest. Le fait est que la majeure partie des voûtes de la galerie de la cathédrale est faite d’arcs, et une seule partie plate est en briques de petite taille sous la forme de carrés (de caissons). Dans l’architecture, on a commencé à utiliser cette méthode seulement au XIXe siècle. On ignore comment ce type de plafonds est apparu dans cathédrale au XVIe siècle. Il n’existe d’exemples ni dans l’architecture russe ancienne, ni dans l’architecture européenne de cette époque.

Pour cette raison, il ne faut pas y chercher pas de secrets imaginaires, tels que la bibliothèque d’Ivan le Terrible. Il vaut mieux regarder autour et profiter de la beauté infinie des intérieurs de notre cathédrale de l’Intercession-de-la-Vierge.

 

L'ATELIER DE CREATION |
La nurserie de Néonat |
Sac Val |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Daniele THEURER
| Georges de La Tour
| Blue Fox Photo